Richard Ferrand mis en examen

Richard Ferrand, président LREM de l’Assemblée, a été mis en examen pour “prise illégale d’intérêts” dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne.

C’est dans la nuit de mercredi à jeudi que les faits se sont produits. Le président LREM de l’Assemblée nationale a été mis en examen dans le cadre de l’affaire des Mutuelles de Bretagne. Un “interrogatoire de première comparution” avait déjà duré près de 15 heures, au tribunal de grande instance de Lille. Le parquet de la ville a alors déclaré que “les trois juges d’instruction saisis du dossier ont décidé de mettre en examen Richard Ferrand pour prise illégale d’intérêts”.

Selon un communiqué, Richard Ferrand serait “serein sur l’issue de la procédure, au regard du classement sans suite de l’ensemble des griefs de la première plainte” datant d’octobre 2017, surtout parce qu’il n’y a “aucun élément nouveau” et ce dossier n’implique “ni préjudice ni victime”. Cette affaire qui l’avait mené à poser sa démission au gouvernement portait sur un bien immobilier, acheté par sa compagne Sandrine Doucen, qui a ensuite été loué aux Mutuelles de Bretagne, dont il était à l’époque le directeur général.

Rubriques

Politique