Un langage sur les réseaux sociaux pour le moins fleuri...

En 2013, Rayan Nezzar n'était encore qu'un jeune étudiant à l'ENA, dont le nom était inconnu. Et à cette époque, son compte Twitter était un véritable florilège d'insultes en tout genre. Pourtant, le nouveau porte-parole de La République en Marche aurait dû se douter qu'internet n'oublie jamais rien, surtout pas la twittosphère. 

Vendredi 5 janvier, BuzzFeed a ainsi écumé les anciens tweets de celui qui est devenu après ses études professeur d'économie. Rayan Nezzar avait bien tenté d'effacer les plus compromettants, les journalistes de BuzzFeed ont retrouvé les plus outrageants...

Les tweets retrouvés et publiés par le journal sont pour le moins malpolis et pas vraiment diplomates. Ainsi, le jeune étudiant à l'ENA se permet d'insulter de nombreux journalistes, dont Caroline Fourest qu'il traite "d'épave". 

Les politiques en prennent particulièrement pour leur grade, puisqu'il invite ainsi Jean-François Copé à aller "niquer sa mère", suivi du hashtag "#petitepute". Marine Le Pen est quant à elle directement qualifiée de "pute" et Alain Juppé de "fiotte"... Un langage vulgaire et violent, qui n'a pourtant pas empêché le gouvernement d'offrir à Rayan Nezzar le poste de porte-parole...

Suite à sa nomination, Rayan Nezzar s'est empressé de nettoyer son compte de ce flot d'injures. Il a ainsi effacé pas moins de 5.000 tweets. Mais des internautes, qui n'avaient pas oublié son comportement inapproprié il y a quelques années, se sont fait un plaisir de les retrouver avant qu'ils ne soient supprimés et de les partager un maximum.

Face à ce tollé, le nouveau porte-parole d'En Marche a dû présenter ses excuses sur Twitter, ce samedi.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !