Pourquoi il a tort?

Ayant eu tort de ne pas confiner avant, Emmanuel Macron aurait donc tort de confiner maintenant. Le balancier de la polémique s’est inversé. Et c’est normal. Oui normal car depuis le début de l’épidémie la réponse publique (en France et ailleurs) s’est elle-même condamnée à générer systématiquement une opposition frontale : privilégiant le sanitaire, elle s’attire les foudres de l’économique, sauvegardant l’économique (ce qui a des conséquences, y compris positives, d’un point de vue sanitaire), elle devient irresponsable aux yeux du sanitaire. À chaque fois, le problème est le même : on n’a pas fait l’effort de créer une instance(le Conseil scientifique ne compte aucun économiste), un terrain et/ou un indicateur qui permet de prendre en compte les deux impératifs et de rendre les choix publics objectifs. Il en existe pourtant un. Il fait peur, parce qu’il touche au fondamental : le prix d’une vie humaine.… or ça, on sait combien ça coûte.

En 2013, France Stratégie avait mené une étude reprenant les principaux travaux d’évaluation de la vie humaine. Celle-ci (d’après les études) s’étale entre 2 et 5 M€ et, France Stratégie avait conclu à une valeur moyenne de 3 M€. C’est de là qu’on est partis. Nous avons donc fait les calculs. Et voilà ce que ça donne. 
Coût d’un confinement strict (comprenant la fermeture des écoles) : 18 % du PIB (
source : Bercy). PIB France : 2 350Mds€ soit 195Mds€ mensuels. Coût de 4 semaines de confinement : 195 x 0,18 = 35Mds€.Nombre de morts quotidiens du Covid : 250 (morts à l’hôpital, ne comprend pas les morts en EHPAD). Coût d’une vie = 3M€. Coût mensuel en vies perdues = 250 x 3 x 30 = 22Mds€.  Libre au politique de prendre la décision qu’il souhaite face à ces chiffres…

Rubriques

Politique