Pour Zemmour, Emmanuel Macron « mérite » cette gifle!

En déplacement dans la Drome, dans le prolongement de son « tour de France », Emmanuel Macron a été giflé en plein bain de foule. L’auteur des faits, Damien Tarel, 28 ans est ce matin toujours en garde à vue. La classe politique s’est indignée tous partis confondus. Mais dans Face à l’info sur Cnews, Eric Zemmour a une nouvelle fois crée la polémique. Commentant la gifle reçue par le président, le polémiste a tenté une explication à ce geste en affirmant que le chef de l’État avait « sa part de responsabilité ». Après une courte introduction condamnant ce geste, Éric Zemmour a justifié ces propos : "Je pense qu'Emmanuel Macron n'est pas innocent dans cette histoire et qu'il a sa part de responsabilité. Je pense qu'on ne gifle pas quelqu'un qui est sacré et qui est respecté (...) Damiens (Robert-François Damiens, qui a été le dernier en France à subir l'écartèlement pour avoir tenté d'assassiner le roi, ndlr.) ne veut pas tuer Louis XV. Il veut simplement humilier Louis XV et lui montrer qu'il n'est qu'un homme et que le peuple est mécontent de lui et qu'aux yeux du peuple, Louis XV par son comportement a désacralisé la fonction royale et la monarchie. Il ne veut pas le tuer (...) Je pense que Macron est un peu Louis XV dans cette histoire. Il a lui-même désacralisé sa fonction et c'est très paradoxal parce que, si on se souvient des débuts d'Emmanuel Macron, il avait très bien compris que ses prédécesseurs avaient par leur comportement désacralisé la fonction. Ils ne remplissaient pas le costume." Ensuite, il a conclu en analysant le changement de stratégie de communication du chef de l'État, d'une attitude de monarque à celle d'un président normal, concluant par : "Il n'a lui-même pas respecté sa fonction (...) et donc il a ce qu'il mérite si j'ose dire." 

 

Rubriques

Politique