Paris lutte contre la saleté dans ses rues

A Paris, 84 agents interviennent pour nettoyer les dépôts d’ordures.

En raison de la grève, la capitale risque rapidement de devenir une décharge. En effet, la majorité des éboueurs habitent en banlieue et ne pourront venir nettoyer les rues.

A trois mois des élections municipales, il faut agir. Il est important d’éluder toute nouvelle polémique sur la saleté de paris. L’hôtel de ville signale : « Nous préparons un plan pour assurer la continuité de ce service public, et des autres, en cas de grève durable ». Serge Federbusch, fondateur du Parti des Libertés, dénonce une : « ville sale où la délinquance explose ».

Les écologistes se sont également emparés de cette affaire. Ils analysent le problème sous un angle social. « La situation s’est améliorée dans certains quartiers, dégradée dans d’autres, plus populaires, si bien que les inégalités se sont creusées, juge David Belliard, la tête de liste d’Europe Ecologie-Les Verts. Regardez porte de la Chapelle ! » un quartier, à la porte du périphérique, où se concentrent toutes les problématiques sociales allant des camps de migrants qui réapparaissent sitôt démantelés aux poubelles éventrées, aux rats, en passant par la « colline du crack » où se retrouvent de nombreux toxicomanes.

Rubriques

Politique