On s’abstient ?

C’est la grande question : alors que la rumeur monte d’une déclaration présidentielle relançant la réforme des retraites d’ici le 14 juillet, à Matignon on freine. Selon un conseiller de Castex cité par le Parisien "les Français n’ont plus la tête à la politique : il y a l’Euro, la réouverture des magasins, il faut attendre la rentrée pour les annonces". La rentrée ? On sera alors à 8 mois de la présidentielle, pas exactement le temps des réformes qui fâchent. Ce qui démange le Président : relancer une réforme des retraites sans âge pivot (une condition exigée par Édouard Philippe à l’époque) dans l’esprit de ce que recommande la commission Tirole (Nobel-d’éco)-Blanchard (ex-chief economist du FMI/Prof au MIT) qui a remis son rapport hier.Les 3 reco centrales de la Commission Tirole-Blanchard. Vieillissement de la population : retraite à points pour tout le monde afin de rendre le système transparent et lisible. Pas d’âge pivot (autour duquel on aurait un effet bonus-malus), on garde simplement l’âge légal de départ (62 ans) et si on continue à cotiser après, la retraite est augmentée. Une mesure d’égalité : attribution de points gratuits pour les rémunérations les plus modestes afin d’atteindre une "pension décente". Climat : taxe carbone. Taxe sur la conso d’hydrocarbures (essence, gaz, …) des entreprises et des particuliers. Cette taxe -- progressivement fortement augmentée -- impacterait tous les produits, guidant nos achats vers les moins chargés en carbone (ex de Tirole : on abandonnerait "la tomate espagnole venue par camion au profit de celle d’Ile-de-France, élevée sous serre"). Une mesure d’égalité : les catégories les moins aisées recevraient un "chèque énergie" afin de neutraliser l’impact pouvoir d’achat de la mesure (mais pas ses effets incitatifs) Inégalités : redistribuer entre "gosses riches et gosses pauvres". Revoir la taxation des successions : supprimer les niches ce qui permettrait d’en faire baisser le taux (qui peut monter jusqu’à 45% en France !) et ne plus taxer l’héritage mais son bénéficiaire (unification du régime des donations et des successions). Un programme de présidentielle autant qu’un mot d’ordre de manif.Gilets jaunes.

Rubriques

Politique