Olivier Véran inquiet

Olivier Véran s’inquiète de la réduction du recours à l’IVG. Beaucoup d’hôpitaux refusent de pratiquer des IVG prétextant la pandémie de COVID-19. Olivier Véran précise que « Les interruptions de grossesse sont considérées comme des interventions urgentes. Leur continuité doit être assurée. » Les socialistes ont tenté de convaincre qu’il fallait passer de 12 à 14 semaines le délai légal pour pratiquer une IVG pendant la crise sanitaire. Refus net du gouvernement. Encore un recul de nos droits !

 

 

Rubriques

Politique