Une note interne à destination des députés leur rappelle qu'il est interdit de dormir dans les bureaux de l'Assemblée nationale. Pourtant nombre d'entre eux ont choisi cette solution de "camping".

Les responsables du Palais Bourbon veillent au grain. Dans une note interne, révélée par le Parisien cette semaine, ils ont rappelé à tous les députés qu'il leur est interdit de dormir dans leur bureau, à moins que ceux-ci ne soient équipés d'un lit et d'un cabinet de toilette. D'après Thierry Solère, le questeur du groupe "Les Constructifs" ce rappel est une mesure de sécurité. "En cas d'incendie notamment, nous devons être sûrs que tous les bureaux sans lits sont vides la nuit", explique l'élu.

Pourquoi les députés dorment-ils dans leur bureau ?

En raison d'une "très forte assiduité dans l'hémicycle", affirme le questeur LREM, Florian Bachelier au quotidien national. De plus en plus présents sur les bancs de l'Assemblée nationale, les députés, et notamment de la République en Marche, sont donc obligés de dormir sur place. Or, les 51 chambres de la Résidence de l'Assemblée nationale, qui se trouve tout près de l'Hémicycle, sont toutes utilisées.

Un tarif préférentiel sur les chambres d'hôtel

Pourtant les députés peuvent pourtant profiter de tarifs réduits dans certains hôtels de la capitale. Mais il resterait à leur charge environ 500 euros par mois, affirme un parlementaire. Un budget trop important pour certains d'entre eux. L'élu ajoute également que la plupart des députés qui dorment sur place sont "des jeunes", qui "n'ont pas beaucoup de moyens et sont des habitués du sac de couchage". Reste que cela est interdit.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !