Mort de Steve : une commission d’enquête parlementaire ?

Le rapport de l’IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço, disparu dans la Loire suite à une altercation entre les forces de l’ordre et les participants à un concert, à Nantes, a affirmé qu’”il ne peut être établi de lien entre l’intervention des forces de police et la disparition”.

Le Premier ministre Edouard Philippe expliquait mercredi : “Ce que nous souhaitons, c’est que la transparence soit faite, que les faits soient établis et que les responsabilités soient tirées”. Le rapport de l’IGPN n’a pas convaincu tout le monde. Les députés LFI réclament l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire pour faire la lumière sur les circonstances du décès. Cette demande a été appuyée par le patron du PS, Olivier Faure.

Cette commission d’enquête parlementaire permettraient de “recueillir, dans les conditions prévues par la loi, des éléments d’information”. Elle aurait alors 6 mois pour enquêter sur l’affaire, et notamment auditionner certaines personnes. Cette enquête parlementaire permettrait de devancer l’enquête administrative “qui sert à gagner du temps et à déporter la responsabilité vers les organisateurs, vers la préfecture, vers la mairie”, selon Olivier Faure. Affaire à suivre.

Rubriques

Politique