Sa fille s'est finalement résolue à abandonner son poste de collaboratrice parlementaire à l'Assemblée...

Ce mardi 10 octobre, le site Médiacités révèle que Monique Iborra, députée LREM de Haute-Garonne, élue sous l'étiquette PS de 2007 et 2012, a payé avec de l'argent public des factures émises par la société de communication dirigée par sa fille, Com La Boîte, lors de sa campagne des législatives en 2012.

Montant des treize factures familiales ? Pas moins de 28.000 euros, précise Médiacités, qui indique que ce chiffre représente 55% des dépenses effectuées par la candidate durant sa campagne pour les législatives et pour laquelle Monique Iborra a touché 35.348 euros d'argent public, au titre de remboursement autorisés. Mais mère et fille ne se sont pas arrêtées en si bon chemin, puisqu'elles ont continué leur collaboration fructueuse au sein du Palais-Bourbon pendant cinq ans.

Des dépenses "tout à fait normales" pour Monique Iborra

Parmi les factures pointées du doigt aujourd'hui : 7.774 euros pour le site web de campagne de la députée, 1.194 euros pour sa photo officielle, etc. Des dépenses qualifiées de "tout à fait normales" par Monique Iborra. Quant à sa fille Sophie Iborra, jointe par nos confrères de Médiacités, elle explique : 

"Dans une campagne électorale, les dépenses de production de com sont le poste le plus important, et largement. Il y avait une partie conseil, avec l'élaboration de la campagne et des tracts, et une production sur des supports ad hoc. Moi, je ne suis pas graphiste ni webmaster. Mais j'avais deux salariés parfaitement qualifiés pour produire ces supports et ces documents. En plus, j'ai facturé en dessous des prix du marché, quasiment à prix coûtant. Il n'y a pas eu d'enrichissement, et ce que j'ai facturé n'a pas fait prospérer Com La Boîte. Il n'y a pour moi rien de choquant."

Et afin de se mettre en accord avec les engagements du président de la République, pris durant sa campagne, Sophie Iborra précise qu'elle a quitté son poste de collaboratrice parlementaire qu'elle effectuait auprès de sa mère. Un travail à mi-temps qui lui rapportait 1.500 euros par mois depuis 2012.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !