Muriel Pénicaud, actuelle ministre du Travail, aurait commis pas moins de 671 infractions au Code du travail lorsqu'elle était à la tête de Business France.

Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais. Telle pourrait être l'adage de Muriel Pénicaud, actuelle ministre du Travail. Et pour cause, fin décembre, Le Canard Enchaîné révélait que lorsqu'elle dirigeait l'organisme public Business France, Muriel Pénicaud se serait rendue coupable de... 671 infractions au Code du travail.

« On est dans une procédure avec l’inspection du travail », avait confirmé à l'hebdomadaire le directeur général de Business France, Christophe Lecourtier. « La phase dans laquelle nous sommes est une phase contradictoire. On fait valoir toute une série d’observations qui nous paraissent prouver dans certains cas que les infractions relevées ne correspondent pas tout à fait à la réalité de l’entreprise et du contexte dans lequel travaillent les collaborateurs », a-t-il tenu à tempérer.

Pour sa part, le ministère du Travail n'avait pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire qui, selon Le Canard Enchaîné, est passible d'une amende totale de 600.000 euros et qui porterait sur la période de juillet 2016 à mai 2017. Muriel Pénicaud était alors à la tête de Business France, organisme public rattaché à Bercy et au Quai d'Orsay, dont la mission est de promouvoir les entreprises françaises à l'étranger. Un poste qu'a occupé la ministre du Travail de janvier 2015 jusqu'à sa nomination au gouvernement. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !