Agnès Buzyn, ministre de la Santé, réfléchit à rendre obligatoire onze vaccins pour les enfants, alors qu'actuellement seuls trois le sont.

Dans un entretien accordé au Parisien, la ministre de la Santé a révélé réfléchir sérieusement à rendre onze vaccins obligatoires. « Nous réfléchissons à rendre obligatoires, pour une durée limitée, les onze vaccins destinés aux enfants », a déclaré Agnès Buzyn. Une phrase qui a immédiatement déclenché une vaste polémique au sujet de la nécessité de cette décision et de possibles conflits d'intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques.

Face à cette levée de boucliers, la ministre de la Santé argumente : "Il faut vraiment faire œuvre de pédagogie. La vaccination, ce n’est pas seulement l’intérêt qu’on y trouve soi-même, c’est un enjeu de solidarité, une façon de protéger l’ensemble de la société".

Aujourd'hui, seuls trois vaccins regroupés en un sont obligatoires, ceux contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, à savoir le fameux vaccin injecté à trois reprises aux nourrissons durant leur première année : le DT-polio. Agnès Buzyn veut désormais ajouter à ces vaccins ceux contre l’hépatite B, le méningocoque C, les oreillons, la coqueluche, la rougeole, la rubéole, la bactérie Haemophius influenzae et le pneumocoque, le tout pour une durée « qui pourrait être de cinq à dix ans », affirme-t-elle dans l'édition du Parisien ce vendredi.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !