Le mannequin à l'effigie du président de la République a été pendu à une potence par des militants, dont certains avaient le visage masqué...

Les élus La République en Marche (LREM), choqués, dénoncent un "appel au meurtre". À Nantes, lors d'un rassemblement de manifestants qui a eu lieu ce samedi, pour lutter contre les réformes du gouvernement, un mannequin à l'effigie d'Emmanuel Macron a été symboliquement mis à mort. Des manifestants, dont plusieurs avaient le visage masqué, ont pendu, frappé et brûlé le mannequin dont le visage était représenté par une photo du chef de l'État. Une scène qui a vivement fait réagir les députés LREM. 

Une « mise en scène ignoble et dégradante »

Pour certains élus de La République en Marche, il s'agit clairement d'un « appel au meurtre ». « L’appel au meurtre par pendaison du président de la République Emmanuel Macron, cet après-midi dans les rues de Nantes, dans le cadre de manifestations, est purement scandaleux et inacceptable », a ainsi estimé Valérie Sauviat-Duvert, référente LREM de Loire-Atlantique. Pour d'autres, il s'agit clairement d'une « mise en scène ignoble et dégradante ».

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !