Alors que Mamoudou Gassama, qui a sauvé la vie d'un petit garçon ce week-end, devrait être rapidement régularisé, puis naturalisé, le FN dénonce une simple opération de communication. 

Mamoudou Gassama, qui a sauvé la vie d'un petit garçon de 4 ans et demi suspendu dans le vide à un balcon parisien, va bientôt recevoir un titre de séjour, puis être naturalisé. Une décision rare, prise par le président de la République pour récompenser ce jeune Malien de 22 ans qui n'a pas hésité à escalader à mains nues quatre étages pour sauver un garçonnet suspendu dans le vide, ce samedi soir dans la capitale. Mamoudou Gassama a été reçu ce lundi à l'Élysée. 

"Je crois que le caractère exceptionnel de ce geste justifiait la décision exceptionnelle que nous avons prise", a expliqué le chef de l’État. J’ai eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises: la France c’est une volonté et de l’engagement, et il l’a montré."

"On protège des gens en danger dans leur pays, ce qui n’est pas son cas. Un acte exceptionnel ne fait pas une politique"

"Mais si je commence à dire, on accepte tout le monde, sans règle pour le pays, ce n’est pas soutenable. On protège des gens en danger dans leur pays, ce qui n’est pas son cas. Un acte exceptionnel ne fait pas une politique", a tenu à préciser Emmanuel Macron alors que le projet loi asile et immigration divise le gouvernement. 

La décision de naturaliser le Malien de 22 ans a été saluée par l'opposition de droite mais également critiquée par le Front national. Pour Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Front national, il s'agit d'un "coup médiatique". "Il ne faudrait pas que cette histoire-là devienne finalement le paravent à une politique immigrationniste", a souligné le porte-parole du FN.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !