Macron hué et insulté

Emmanuel Macron, venu constater les dégpats de la préfecture de Puy-en-Velay, incendiée samedi 1er décembre lors des manifestations des gilets jaunes, a essuyé des insultes et des sifflets. 

Ce mardi 4 décembre, le chef de l'État a été fortement conspué et hué à sa sortie de la préfecture du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Un déplacement souhaité par le président de la République, venu sur place constater les dégâts après que le bâtiment ait été partiellement incendié samedi dernier, journée de mobilisation des gilets jaunes. 

"Macron démission"

La venue d'Emmanuel Macron n'est pas passée inaperçue puisque très vite, une vingtaine de manifestants se sont réunis devant les grilles de la préfecture. Le chef de l'État, souhaitant saluer les gens à sa sortie, a ouvert la vitre de sa voiture. Il a alors été hué aux cris de "Tous pourris" et "Macron démission". Plusieurs personnes ont ensuite poursuivi le cortège présidentiel, poussant la garde rapprochée du président à intervenir en sortant de son véhicule. 

Arrivé aux alentours de 16 heures et reparti à 18 heures, Emmanuel Macron n'a fait aucune déclaration. 

Rubriques

Politique