Macron craint Hidalgo

Même si l’actuel maire de Paris a réfuté toute ambition présidentielle, le camp d’Emmanuel Macron l’a ciblée comme une de ses principales adversaires dans deux ans. Elle est de gauche et plutôt appréciée des « Gilets jaunes » et a réussi à rassembler toutes les mouvances écolos autour d’elle. Elle est même devenue un symbole de l’écologie politique. Et c’est une femme. Pour les proches du Président, si elle arrivait en tête au premier tour, elle gagnerait l’élection présidentielle que ce soit devant l’actuel Président ou devant Marine Le Pen et même devant Éric Zemmour qui est la deuxième cible des proches d’Emmanuel Macron. 

Rubriques

Politique