Macron coûte cher !

Au cours des sept derniers mois, les CRS ont sillonné la France comme jamais.

 

Pour encadrer les manifs de gilets jaunes, bien sûr, mais aussi pour sécuriser les visites de Emmanuel Macron en province. À lui seul, le Président mobilise de 13 à 15 compagnies de CRS ou d’escadrons de gendarmes. Là où, du temps de Sarkozy, qui électrisait pourtant les foules, il en fallait « seulement » 10.

 

Et ce n’est pas fini. Un été rouge écarlate attend les flics. Surtout du côté de Biarritz, où se tiendra, du 25 au 27 août, le prochain G7. Plus de 10 000 membres des forces de l’ordre-armée non comprise vont être mobilisés. Ce qui va encore un peu plus plomber les finances de Beauvau. Selon un document émanant du service du protocole de l’Élysée, le montant de la facture pour protéger les chefs d’État des hordes de Black Blocs et autres gilets jaunes durant les quatre jours du sommet s’élèvera, au minimum, à 24 millions d’euros.

 

Sans compter les heures sup, les primes et les cours de surf !

Rubriques

Politique