Macron : Contre le "séparatisme islamiste"

Ce mardi 18 février, Emmanuel Macron a évoqué son souhait de réduire les “influences étrangères” sur la religion musulmane, lors d’un déplacement à Mulhouse.

Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, envisage d’agir contre l’islam radical. Lors de son déplacement dans le Haut-Rhin, ce dernier a présenté des mesures stratégiques, de lutte contre “le séparatisme islamiste” et la radicalisation. En arrivant dans le quartier populaire de la ville, à Bourtzwiller, il a affiché sa détermination à combattre toute forme de “repli communautaire”. Il a déclaré dans un discours : “Dans la république, l’islam politique n’a pas sa place. Dans la République, on ne doit jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République”.

Le président de l’Hexagone a insisté sur le fait qu’il ne souhaitait pas “stigmatiser” la communauté musulmane, vivant en France. Selon lui, “un plan contre l’islam serait une faute profonde” et il refuse de “chercher des boucs émissaires”. Ce dernier justifie avoir remplacé le terme “communautarisme”, car ce mot ne le met pas à l’aise, avec celui de “séparatisme”. Il ajoute : “on peut se sentir des identités multiples si on respecte les lois de la République”.

Rubriques

Politique