LRM en crise !

Une dizaine de salariés de LRM (parti qui en compte 90) sont en marche…vers la sortie !

 

Depuis le début de l’année, cinq employés des pôles « technologie », « juridique » et « territoires » ont demandé à bénéficier d’une rupture conventionnelle. Et au moins quatre autres permanents ont manifesté leur souhait de mettre les voiles.

 

Mais Orelie Bourges, la DRH de LRM, a refusé d’entamer toute négociation.

« Les Marcheurs de la première heure ont le sentiment d’être traités comme du petit personnel », déplore un salarié.

 

Quand à Laetitia Avia, la porte-parole de LRM, elle peut se montrer « franchement désagréable ». Dernièrement, dans un couloir, elle a poursuivi en hurlant une collaboratrice qui n’avait pas répondu à ses requêtes. Enfin, les Marcheurs digèrent mal leurs salaires, « inférieur de 20 à 30 % » à ce qu’ils pourraient obtenir dans le privé.

 

Que dire ! Changer de crèmerie !

Rubriques

Politique