Les conditions de détention clémentes de Benalla

L'ex-chargé de mission de l'Elysée, placé en détention provisoire dans l'affaire des enregistrements révélés par Mediapart, bénéficie de conditions de détention favorables, à commencer par une cellule individuelle, à l'inverse de Vincent Crase, placé pour sa part dans la prison surpeuplée du Bois d'Arcy, dans les Yvelines. 

Depuis mardi, Alexandre Benalla est placé en détention provisoire pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire. Il se trouve incarcéré à la prison de la Santé, située dans le 14e arrondissement de Paris et tout juste rouverte en début d'année. Quant à Vincent Crase, également placé en détention provisoire, il se trouve pour sa part dans la maison d'arrêt surpeuplée de Bois-d'Arcy. 

Cellule individuelle et téléphone fixe

À son arrivée à la prison de la Santé, Alexandre Benalla a demandé à avoir accès à la télévision, aux livres et à la salle de sport, comme un prisonnier banal. Ce qui l'est moins est qu'il a ensuite été intégré dans le quartier des "personnes vulnérables". Un quartier accueillant notamment des personnalités médiatiques ou bien fragiles, afin de les protéger de la violence éventuelle d'autres détenus.

L'ancien chargé de mission de l'Élysée séjourne ainsi dans une cellule individuelle et peut pratiquer des promenades sans être au contact d'autres détenus. Sa cellule moderne de neuf mètres carrés est équipée d'un téléphone fixe, alors que des brouilleurs de téléphone portable sont disséminés dans toute la prison. 

Rubriques

Politique