Gros moment de gêne dans le public et sur le plateau lorsque le leader de La France insoumise s'est félicité d'avoir Danièle Obono dans ses rangs, une députée "antiraciste et antisémite".

Le lapsus est une maladresse de langage particulièrement répandue chez les personnalités politiques. Mais ils ont beau se compter par dizaines, celui de Jean-Luc Mélenchon dans L'Émission politique du jeudi 30 novembre est sans aucun doute l'un des plus croustillants de ces dernières années.

Confronté à l'ancien directeur de Charlie Hebdo, Philippe Val, le leader de l'extrême gauche à la française a sorti une perle qui a beaucoup amusé (et scandalisé) les auditeurs. En tentant de prendre la défense de la controversée Danièle Obono, Mélenchon a laissé tout le monde bouche bée en déclarant d'une traite que "Danièle Obono est une militante antiraciste et antisémite". Terrible lapsus (révélateur ?) que le chef de l'opposition s'est empressé de corriger, mais, comme on dit, le mal est fait.

Un fond de vérité

Dès les secondes suivantes, les réseaux sociaux se sont à la fois amusés et indignés de cette jolie bourde, qui n'aurait sans doute pas autant dérangé si le propos n'était pas teinté d'une certaine vérité. Pour rappel, la députée Danièle Obono divise fortement l'opinion publique depuis qu'elle a pris la défense de la porte-parole des indigènes de la République, Houria Bouteldja, qui avait affirmé en mars 2015 que "les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe".

Interrogée sur ce qu'elle pensait de ces paroles pour le coup ouvertement antisémites, Obono avait répondu : "Je ne sais pas (...) Je respecte la militante antiraciste. C’est dans le mouvement antiraciste que je l’ai connue, c’est dans ces luttes-là que l’on s’est battues." Et d'ajouter qu'elle considère Bouteldja comme "une camarade"...

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !