Législatives en Espagne

En Espagne, les élections parlementaires ont permis au Premier ministre sortant, Pedro Sanchez, de sortir vainqueur de ce vote. Une victoire pour les socialistes mais qui voit également l’extrême droite faire son entrée au Parlement.

Au siège de son parti à Madrid, Pedro Sanchez, Premier ministre socialiste a proclamé : “Le futur a gagné et le passé à perdu”. Pour ces élections parlementaires, le Parti socialiste a ainsi obtenu 29,45% des voix et 124 députés soit un résultat bien meilleur qu’en 2016 où il n’avait obtenu que 85 députés. Afin d’atteindre la majorité sur les 350 députés qui composent la chambre parlementaire, Pedro Sanchez va devoir s’allier notamment avec Podemos, le parti d’extrême gauche qui a obtenu 42 sièges.

Du côté de la droite espagnole, c’est la chute libre pour les conservateurs du Parti Populaire (66 sièges contre 137 en 2016). En revanche, le parti d’extrême-droite, Vox, fait irruption dans le paysage politique espagnol et va faire son entrée au Parlement avec 24 sièges. Un véritable coup de tonnerre puisque l’extrême-droite était pratiquement inexistante depuis la mort du dictateur Franco en 1975. Face à ce renouvellement du paysage politique, Pedro Sanchez va devoir s’adapter et créer une large coalition pour gouverner au mieux.

Rubriques

Politique