Le triomphe de Christiane Taubira

Fustigeant le "manque de respect" de ses concurrents refusant de se plier au vote de la primaire, Christiane Taubira revendique "le plus grand socle de légitimité" : 392 000 votants l’ont en effet placée en tête, son argument est imparable. Il n’est pas sûr qu’il garantisse une victoire ou même un remboursement des frais de campagne (réservé aux candidats/es qui dépassent les 5 %). En 2017, Benoît Hamon avait réuni 1,2M de voix à la primaire ce qui s’était traduit par 6,5 % au 1er tour. 1,2 million de voix, c’est trois fois plus que ce qu’a réuni Taubira. On devrait tourner autour de 2 % en avril. 

Rubriques

Politique