Le président mexicain lié à un puissant cartel ?

D’après l’avocat d’El Chapo, le président mexicain Enrique Peña Nieto aurait touché d’importants pots-de-vin en provenance d’un puissant cartel…

Ce mardi, lors de l’ouverture du procès du narcotrafiquant surnommé El Chapo, à New York, l’un des avocats de Joaquin Guzman a assuré que le président mexicain et son prédécesseur avaient touché des pots-de-vin de la par de l’un des plus puissants cartels du Mexique, Sinaloa.

Plusieurs centaines de millions de dollars auraient ainsi été transférés par le coaccusé d’El Chapo actuellement en fuite, Ismaël "El Mayo" Zambada, aux deux hommes politiques. De l’argent en provenance de l’organisation criminelle.

Pour son avocat, Joaquin Guzman, qui encourt la prison à perpétuité à l’issue de ce procès qui devrait durer 4 mois, est un “bouc émissaire” du gouvernement mexicain. "Pourquoi le gouvernement mexicain a-t-il besoin d'un bouc émissaire? Parce qu'ils se font trop d'argent avec les pots-de-vin des barons des cartels", a-t-il affirmé.

Des déclarations qui sont “totalement fausses et irresponsables”, a estimé l’ancien président mexicain Felipe Calderon, tout comme l’actuelle présidence mexicaine, qui juge ces propos “faux et diffamatoires”.

Rubriques

Politique