Le maire de Cabourg frappe son épouse dans la rue

Tristan Duval a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir frappé son épouse en août dernier, dans les rues de sa propre ville...

Ce mercredi, le maire divers droite de Cabourg (Calvados) a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Caen, pour violences sur conjoint. Face aux juges le 10 octobre dernier, l'élu de 47 ans avait fermement nié les faits qui lui sont reprochés, affirmant que c'était son épouse qui l'avait agressé. 

Une défense qui n'a visiblement pas convaincu le procureur de la République et le parquet, lequel avait requis contre lui huit mois de prison avec sursis.

Une côté fracturée et 14 jours d'ITT

Les faits se sont produits le 7 août dernier à Cabourg, ville dont Tristan Duval est le maire. En pleine rue, l'édile a frappé son épouse de 40 ans, suite à une dispute. Cette dernière s'est retrouvée avec une plaie à l'arcade, un hématome à la pommette, une côte fracturée et une trace sur l'omoplate. 14 jours d'ITT lui avaient été prescrits suite à ses blessures.

Outre sa condamnation à trois mois de prison avec sursis, Tristan Duval a été condamné à verser 2 500 euros à son épouse, pour préjudice moral. En revanche, le tribunal a écarté toute peine d'inégibilité, considérant que ces faits relèvent de la sphère privée et non de ses fonctions de maire. Regrettant « que cette affaire privée ait fait l’objet d’une instrumentalisation médiatique par la partie civile », l'édile a fait savoir qu'il ferait « immédiatement appel ».

Rubriques

Politique