Le gouvernement active le 49.3

Ce samedi 29 février, le gouvernement a adopté sans vote le projet de réforme des retraites, via l’article 49.3 de la Constitution.

Une décision sans consentement

Le premier secrétaire du parti socialiste, Olivier Faure a réagi et dénoncé le recours au 49.3 : “Le gouvernement a choisi d’autoriser l’utilisation du 49.3 lors du conseil des ministres chargé de contenir l’épidémie de coronavirus. Ce coup de force est inacceptable”.

La secrétaire général de Force ouvrière était également indignée de la situation. Elle a déclaré : “C’est une décision incompréhensible et inacceptable, qui survient dans un contexte de crise lié au coronavirus. On pouvait s’attendre à ce que le gouvernement joue l’apaisement, d’autant plus que sa réforme des retraites porte sur une composante majeure de notre contrat social. C’est tout l’inverse qui est en train de se produire. Cet épisode va être interprété comme une forme de mépris. Nous nous interrogions déjà sur notre participation à la conférence de financement. Je crois que nous sommes sur le point d’aller un peu plus loin qu’un simple questionnement.”.

Rubriques

Politique