Le discours choc de Macron

Ce jeudi soir, le président Emmanuel Macron a annoncé dans un discours, les nouvelles mesures de sécurité face à la pandémie du nouveau coronavirus.

Après le discours marquant du chef de l’État français, les partis de droite et de gauche ont prôné “l’unité nationale” face au Covid-19. Le chef du parti de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a déclaré que le moment n’est pas à “la polémique mais à la solidarité et la cohésion car il faut chercher par tous les moyens à se rendre utile en se portant au secours des plus isolés, affaiblis et abandonnés”.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, a quant à elle salué des “revirements spectaculaires” du président sur les frontières et a vu dans son allocution une “remise en cause totale du modèle ultralibéral, du modèle des délocalisations à tout prix, du modèle de la privatisation, une ode au service public”.

Selon le président du parti Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan : “La situation est trop grave pour se satisfaire de belles paroles et de demi-mesures”. Selon lui : "sans moyens concrets pour protéger nos soignants ou contrôler les frontières, la nécessaire fermeture des écoles et universités ne suffira pas à endiguer l'épidémie”.

Rubriques

Politique