La taxe d'habitation maintenue ?

À l'approche du grand débat national, Bruno Le Maire a indiqué que la taxe d'habitation pourrait être maintenue pour les 20 % des ménages les plus riches. 

Cet automne, 80 % des ménages ont bénéficié d'une réduction de 30 % de la taxe d'habitation. Une baisse que l'exécutif prévoit d'accentuer chaque année, pour arriver à 65 % en 2019 et 100 % en 2020, comme Emmanuel Macron s'y était engagé durant sa campagne électorale. Une mesure censée redonner du pouvoir d'achat aux classes populaires et moyennes. Quant aux 20 % des ménages les plus aisés, la suppression de la taxe d'habitation devrait avoir lieu au plus tard à l'automne 2021. 

Les 20 % restants des ménages les plus aisés pourraient ne pas être exonérés de la taxe d'habitation

Une suppression qui ne pourrait finalement pas avoir lieu pour les Français les plus aisés, comme l'a fait savoir le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, invité ce dimanche dans l'émission "Le Grand Rendez-vous Europe 1-CNews - Les Echos". 

À la fin du quinquennat, la taxe d'habitation ne devrait donc plus exister pour les classes populaires et moyennes, quant aux ménages aisés, rien n'est donc moins sûr. À noter qu'il n'est toutefois pas prévu que cet impôt local soit supprimé en ce qui concerne les résidences secondaires. 

Rubriques

Politique