La sonnerie du portable de Patrick Balkany

Depuis lundi, le couple Balkany est entendu par la justice pour des affaires de fraude fiscale, de blanchiment de fraude fiscale et de corruption abusive. Un procès particulièrement médiatisé et qui connaît des rebondissements tous les jours.

Le tribunal correctionnel de Paris est rempli de caméras depuis ce lundi 13 mai. En l’absence de son épouse Isabelle (hospitalisée depuis sa tentative de suicide), Patrick Balkany est donc particulièrement suivi. Défendu par l’avocat Eric Dupont-Moretti, Mr Balkany doit faire face à de nombreuses accusations.

Particulièrement suivi, ce procès est très relayé dans les médias et aucun détail ne passe inaperçu. Cette fois-ci c’est la sonnerie de portable de l’accusé qui a retenu l’attention. En effet, alors que l’audience n’avait pas encore débutée, Patrick Balkany a reçu un appel mais avait oublié de couper sa sonnerie. Malheureusement pour lui, la sonnerie a retentit dans le prétoire avec pour thème la musique du film Les Tontons Flingueurs

Un élément de plus dans cette affaire particulièrement médiatisée et qui pourrait coûter très cher au couple Balkany. En effet, pour les faits dont ils sont accusés, le couple risque jusqu’à dix ans de prison ainsi que des peines d’inéligibilité.

Rubriques

Politique