La guerre donc !

Aussi stupéfiant que cela puisse par paraître, en Ukraine, l’option militaire devient la plus crédible. 3 arguments principaux. Le premier, pour Poutine l'extension de l’OTAN est vue comme une menace vitale pour la Russie, un « cancer », l’éradiquer est une question de survie. En juillet dernier, Poutine lui-même a consacré un petit essai au lien indéfectible entre Russie et Ukraine. Ce texte s'analyse aujourd’hui comme unejustification à priori d’une invasion. Le deuxième, depuis 2014 (annexion de la Crimée par la Russie) l’Ukraine s’est considérablement renforcée militairement (recevant en particulier 2,4Mds$ en équipements et entraînements militaires de la part des US). Alors que le réarmement ukrainien s’accélère, le coût militaire d’une intervention russe monte à chaque instant. Remettre une attaque décisive à plus tard serait la mauvaise décision pour Moscou. Et le dernier argument,  comme le pointe le Financial Times, la Russie s’est autonomisée par rapport au monde. Sa dette publique est à présent auto-détenue à 80%, la part de la dette d’entreprises russes aux mains d’investisseurs étranger a été divisée par 2 depuis 2014, enfin les réserves de la banque centrale russe ont doublé et ont drastiquement réduit leur part en $ (environ 15% seulement) … De quoi tenir.

Rubriques

Politique