La dette publique, 99,6% du PIB

La dette publique, de 2358,9 milliards d’euros, se rapproche dangereusement du seuil des 100% du PIB.

Toujours en hausse, la dette publique a augmenté au premier trimestre et a atteint 99,6% du PIB, soit 2358,9 milliards d’euros, soit plus de 43,6 milliards en comparaison avec le trimestre précédent. Au dernier trimestre de 2018, elle correspondait à 98,4% du PIB. L’État a participé à cette hausse de la dette. En effet, la contribution des organismes divers d’administration centrale connaît une hausse de 1,6 milliard et les administrations publiques locales de 1,2 milliard. Les communes, quant à elles, sont moins endettées de 1 milliard, tout comme les départements se désendettent à hauteur de 0,4 milliard. La contribution des administrations de sécurité sociale à la dette baisse de 1,2 milliard.

La dette publique étant aujourd’hui à 99,6% du PIB, elle se rapproche du seuil des 100%. Mais elle devrait baisser d’ici la fin de l’année, jusqu’à atteindre 98,9%. En 2022, elle devrait être baissée jusqu’à 96,8%. La Cour des Comptes a critiqué ce constat dans un rapport publié cette semaine. En effet, elle estime que les comptes publics dérapent à cause notamment des mesures en faveur du pouvoir d’achat et craint que la situation ne s’aggrave.

Rubriques

Politique