L214 reçoit des mails compromettants...

L’association L214 réclame la démission du ministre de l’agriculture français, Didier Guillaume, après avoir reçu des mails compromettants par erreur.

Le jeudi 20 février, l’association française de défense des animaux a reçu des images choquantes d’un abattoir en Dordogne où les conditions d’abattage n’étaient pas réellement respectées. A la suite de ces images insoutenables et de ces manquements aux règles, l’association avait réclamé la fermeture de cet abattoir. Ce à quoi, Didier Guillaume avait rétorqué : "J’ai diligenté immédiatement des contrôles et les contrôles montrent que le respect du bien-être animal est là", avait-il déclaré. La préfecture de Dordogne avait également, de son côté assuré : "qu’il n’y avait pas de mise en évidence de non-conformité à la réglementation".

Lors d’un échange de mails entre des hauts fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, un message a été envoyé par erreur à l’association L214. Une conseillère du cabinet a envoyé : “Il nous faut des EDL (éléments de langage) béton pour ce soir…”. Durant cet échange de mail, un d’eux a déclaré avoir “fait la liste des non-conformités indéniables, voire majeures, relevées” mais trois jours plus tard, le ministre de l’agriculture assurait que “les contrôles (à l’abattoir) montrent que le respect du bien-être animal est là”.

A la suite de ces mails, L214 a demandé la démission de Didier Guillaume. La cofondatrice de l’association a ajouté : "nous sommes confrontés à un ministre qui dissimule le non-respect de la réglementation, qui n’ira jamais à l’encontre des lobbies de la viande, jamais dans le sens de l’intérêt général, qui ne défendra jamais les animaux".

Rubriques

Politique