“L’urgence écologique et climatique” votée par le Sénat

C’était l’article phare du projet de loi énergie et climat. “L’urgence écologique et climatique” a été validée par le Sénat, mercredi 17 juillet.

Ce premier article est chargé de définir les objectifs de la politique énergétique de la France. Il a été examiné mardi 16 juillet au soir et voté à main levée le mercredi 17 juillet. La secrétaire d’État Emmanuelle Wargon précise que cet article “fixe l’ambition du gouvernement”. Parmi les objectifs établis, “la neutralité carbone” d’ici 2050. Cela suppose de ne pas dépasser en termes d’émissions de gaz à effet de serre ce que la France peut absorber grâce à ses forêts ou ses sols. L’article évoque donc une baisse de 40% de la consommation d’énergies fossiles d’ici 2030.

Un autre objectif est de développer l’éolien en mer, mais ne semble pas “accessible à court terme”, selon Emmanuelle Wargon. Elle a précisé qu’un appel d’offres avait été lancé par le gouvernement afin de débloquer 350 mW. L’objectif de ramener à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité française (elle est de plus de 70% actuellement) en 2025 a été reporté à 2035.

Rubriques

Politique