L'école de Marion Maréchal antisémite ?

Les élèves de l'école de Marion Maréchal, la nièce de Marine Le Pen, se sont choisis comme parain l'ancien porte-plume du maréchal Pétain, qui en 1938 avait écrit un article dans lequel les Juifs étaient comparés à un "cancer". 

Les étudiants de l'école de l'ex-députée FN Marion Maréchal ont choisi comme parrain de leur promotion un général notoirement réputé pour son antisémitisme. L'École militaire de Saint-Cyr avait également choisi ce héros des deux Guerres mondiales pour une promotion, avant que l'armée ne décide de la débaptiser. 

"La flamme de la Résistance ne pouvant s'éteindre, pour l'honneur de ce général et de tous les résistants de 1940, la première promotion de l'Institut de sciences sociales, économiques, et politiques (Issep) a [...] décidé de reprendre [Georges] Loustaunau-Lacau pour parrain", écrivent les étudiants en magistère 1 de l'Issep dans une tribune publiée jeudi dans "Valeurs Actuelles" et intitulée "Pour l'honneur et en mémoire du général Loustaunau-Lacau".

Ce général, décrit par l'armée comme "Saint-cyrien, héros des deux guerres mondiales, résistant, déporté à Mauthausen et député à l'Assemblée nationale dans les années 1950", animait en 1938 une maison d'édition nationaliste, baptisée La Spirale. Cette maison d'édition avait publié deux revues, dans lesquelles de nombreux articles antiallemands, anticommunistes, mais également antisémites étaient publiés. 

Georges Loustaunau-Lacau avait lui-même écrit au moins un article dans ces revues, dans lequel il mettait en doute la loyauté des Français juifs, en 1938. Il affirmait également dans ce même article que les Juifs étaient "odieux par leur soif de richesse", tout en les comparant à un "cancer". 

Rubriques

Politique