L’ambigu Moscovici

A l’occasion de la sortie du rapport annuel de la Cour des Comptes, son Président, Pierre Moscovici, accorde une interview aux Échos. Il y déclare qu’il "n’appartient pas à la Cour des Comptes de rentrer dans le débat politique", puis fait exactement le contraire en affirmant qu'on "ne pourra pas se dérober au rendez-vous de la maîtrise des dépenses dès le début de la prochaine législature". L’ex-ministre des Finances (2012-2014), qui a systématiquement raté tous ses objectifs budgétaires fixes donc le cap au retour de l’orthodoxie dès fin 2021. Comme dit Von der Leyen, la présidente de la Commission des finances à Bruxelles : « Ne répétons pas l’erreur de 2008 ». 8 ans pour retrouver son PIB d’avant la Crise de 2008.

Rubriques

Politique