Alors que l'ancien secrétaire d'Etat a présenté ses excuses ce mercredi, pour avoir été placé en garde à vue en état d'ébriété, Paris Match révèle qu'il serait également sorti d'un bar parisien, près de l'Étoile, sans régler sa note qui culminait alors à 3.300 euros...

Rien ne va plus pour Jean-Vincent Placé, qui semble être un habitué des clubs parisiens... L'ex-Secrétaire d'Etat, déjà interdit d'entrée dans l'établissement chic du Quartier Latin, Castel, aurait également laissé une ardoise de 3.300 euros dans un autre club de la capitale, situé près de l'Étoile, révèle Paris Match. Jean-Vincent Placé aurait ainsi pris la poudre d'escampette sans passer par la case addition après avoir commandé trois magnums de champagne.

"J'ai toujours réglé ce qu'il faut"

Le patron et le serveur de l'établissement se lancent alors à la poursuite de l'ancien secrétaire d'État de la Réforme de l'État et de la Simplification, avant de le localiser dans un restaurant de nuit. Interrogé à ce sujet par le magazine Paris Match, Jean-Vincent Placé aurait rétorqué : "parfois, ça arrive qu'on parte, mais les restaurants ou les magasins savent où me trouver". "J'ai toujours réglé ce qu'il faut".

"C'est une maladie, l'alcoolisme"

Interpellé en état d'ébriété dans la nuit du 5 avril à Paris, Jean-Vincent Placé est en attente de jugement pour injures raciales et violences. Ce mercredi, il a admis être alcoolique et assuré vouloir se soigner :"Il y a eu des excès, de l'alcoolisme. J'assume le mot. C'est une maladie, l'alcoolisme".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !