Joe Biden en guerre

L’administration Biden a condamné la Chine pour des cyberattaques qui constituent une « menace majeure pour la sécurité économique et nationale des États-Unis et de leurs alliés ». Joe Biden a même ajouté que la Chine était à l’origine du piratage des serveurs Microsoft Exchange d’avril 2021 qui a touché des milliers d’utilisateurs et d’entreprises américaines. Près de 30 000 serveurs aux États-Unis et des centaines de milliers dans le monde ont été impliqués. Le président Biden accuse Pékin de vouloir devenir une superpuissance mondiale dominante en utilisant des méthodes indignes. Ça ne sent pas bon tout ça.

Rubriques

Politique