Japon : Un mandat d'arrêt contre Carole Ghosn

Ce mardi 7 janvier, les autorités ont émis un mandat d’arrêt contre l’épouse de l’ex PDG, Carole Ghosn. Cette dernière est soupçonnée d’avoir fourni de « faux témoignages ».

Si la femme de Carlos Ghosn décide de retourner au Japon elle pourrait être arrêtée par les autorités japonaises qui lui reprochent d’avoir menti en avril dernier lors de son audition, au tribunal. Un porte-parole de sa femme a immédiatement réagi à cette annonce. Il déclare : « la dernière fois, Carlos Ghosn a annoncé une conférence de presse et il a été arrêté de nouveau. Cette fois-ci, la veille de sa première prise de parole libre, ils émettent un mandat d'arrêt pour sa femme ».

Au début du mois de janvier, une demande d’arrestation de Carlos Ghosn a été émise pour malversations financières présumées. Quelques jours plus tard, ce dernier a trouvé le moyen de se réfugier au Liban alors qu’il n’avait aucun papier d’identité. Ce dernier était en liberté sous caution au Japon, dans l’attente de son jugement qui devait avoir lieu en avril 2020.

Le groupe nippon qui l’avait dénoncé aux autorités rappelle que : « Nissan a découvert de nombreux actes d’inconduite imputables à Ghosn au terme d’une enquête interne approfondie ».

Rubriques

Politique