Prendre en permanence la défense du peuple et pointer du doigt les plus riches, tout en omettant de payer ses cotisations et en continuant de loger dans son HLM malgré des revenus élevés ? Quelle ironie...

Depuis la rentrée, Raquel Garrido fait davantage parler d'elle en raison des polémiques qu'elle suscite que de ses réussites en politique. La porte-parole de La France insoumise, également avocate et chroniqueuse sur la chaîne C8, est actuellement au coeur d'un certain nombre de polémiques.

Impayés : les révélations du Canard Enchaîné

Tout a commencé avec les révélations du Canard Enchaîné. Dans un article en date du 4 octobre dernier, le journal a indiqué que Raquel Garrido n'avait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis six ans, ni ses cotisations à l'Ordre des avocats depuis un an. Une version démentie par l'intéressée, qui pourtant n'a pas porté plainte pour diffamation envers les journalistes du Canard.

Un poil taquin, le journal satirique revient sur la porte-parole de La France insoumise dans son édition du 11 octobre, en reconnaissant d'abord avoir publié des "inexactitudes""Le Canard se doit d'être honnête. Pan sur le bec ! Deux inexactitudes se sont bien glissées dans l'entrefilet daté du 4 octobre." Et d'expliquer aussitôt : "Nous avions parlé d'un arriéré de 'cotisations sociales' de 32.215 euros, alors qu'il s'agissait d'une 'dette de cotisations et contribution aux droits de plaidoirie' du même montant."

Seconde "inexactitude" de l'hebdomadaire : "Nous avons totalement passé sous silence le fait que Maître Garrido n'a pas déclaré un sou de revenus à l'Urssaf en 2016." Ouf ! voilà qui est rectifié...

Un cumul de postes dont la légitimité fait débat

Autre scandale : son poste de chroniqueur à la télévision. Raquel Garrido, qui travaille avec Thierry Ardisson depuis la rentrée, ne s'est pas souciée de la règle du non-cumul indiquant que "l'exercice de la profession est incompatible avec toutes activités de nature à porter atteinte à l'indépendance, à la dignité de l'avocat, au caractère libéral de la profession et avec tout emploi salarié autre que celui d'avocat salarié ou d'enseignant". Résultat : ouverture d'une enquête déontologique de la part de l'Ordre des avocats de Paris.

Le HLM très profitable du couple Garrido-Corbière

Reste la polémique du HLM : Raquel Garrido vit dans un logement social avec son compagnon Alexis Corbière et leurs trois enfants. Ce F4 d'un peu plus de 80 mètres carrés implique un loyer de 1.230 euros, soit un montant inférieur aux prix du marché. Or, Alexis Corbière avait assuré, suite à son élection en tant que député, qu'il "déménagerait dans les mois qui viennent"... ce qui n'a pas été fait malgré des revenus de 7.142 brut par mois, auxquels s'ajoutent ceux de Raquel Garrido qui perçoit, en plus de ses honoraires d'avocate, une rémunération conséquente pour ses chroniques sur C8.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !