Immigration version Macron

« Il ne faut pas avoir la naïveté de penser que le sujet de l’immigration n’est pas au premier rang des préoccupations des français ». Au dîner de la majorité à l’Elysée, le 18 juin, Macron a fortement incité ses troupes à s’emparer de ce dossier, que le grand débat n’a pas mis en avant mais qui sera, selon lui, au cœur de la présidentielle de 2022. Bon soldat, Christophe Castaner a proposé illico de définir des quotas d’immigration annuels. « Il nous faut définir une doctrine, a t’il affirmé, à appliquer quand les flux migratoires augmenteront à nouveau. Si ça pète  en Iran, que se passera t’il ? On peut avoir aussi une vague de sécheresse dans le Sahel, comme déjà au Mali. Il faut débattre publiquement du sujet au Parlement, notamment, et fixer des objectifs annuels. »

 

Autrement dit, instaurer des quotas, dont beaucoup disent, y compris naguère Macron, qu’ils sont compliqués à mettre en œuvre et donc inefficaces. Mais, ça ; c’était avant… 

 

Rubriques

Politique