Anne Jouan, co-auteure de l'article sur Nicolas Hulot dans "Ebdo", était invitée ce jeudi 8 février sur le plateau de "Quotidien". Elle a affirmé que d'autres femmes avaient contacté sa rédaction concernant des faits similaires ou bien des violences sexuelles...

Nicolas Hulot dément formellement toutes les accusations de harcèlement et violences sexuelles à son encontre. Pourtant, il semblerait que les langues se délient. Ce jeudi 8 février, la journaliste à l'origine de ces révélations, publiées dans "Ebdo", était invitée sur le plateau de "Quotidien" pour parler de l'affaire d'agression sexuelle présumée qui incrimine le ministre de la Transition écologique et solidaire. 

Interviewée par Yann Barthès, la journaliste, co-auteure de l'article à ce sujet qui paraît ce vendredi, a assuré que la victime n'était pas la seule à témoigner de faits similaires : "Ce qui est important c'est que d'autres femmes nous ont contactés depuis ce matin, concernant toujours Nicolas Hulot, pour nous dire des choses absolument similaires", a-t-elle affirmé, avant de poursuivre : "On réfléchira à la suite à donner à ces témoignages pour voir si on les publie dans Ebdo prochainement".

Anne Jouan, qui paraissait particulièrement "touchée" par cette affaire, comme l'a fait remarquer Yann Barthès, a expliqué avoir reçu un message bouleversant juste avant son passage dans l'émission. Celui d'une femme "qui (lui a) dit 'merci' et qui veut qu'(elles se parlent) pour la suite de cette histoire".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !