Dans son dernier livre, "Les Leçons du pouvoir", François Hollande dresse un portrait peu flatteur d'Emmanuel Macron, son ancien conseiller qu'il accuse de trahison...

Dans son livre à paraître ce mercredi 11 avril, intitulé "Les Leçons du pouvoir", l'ancien président François Hollande dresse un portrait peu amène de son ancien conseiller et successeur à la tête de l'Etat, Emmanuel Macron. 

"Beaucoup de séduction pourvoient à tout. C’est sa méthode"

"Pour lui, une volonté clairement affirmée et beaucoup de séduction pourvoient à tout. C’est sa méthode. Qu’en dirais-je de plus? Il a été mon conseiller. Je ne suis pas le sien", explique par exemple l'ancien président, non sans ironie. 

Au fil des pages, François Hollande se moque du "tutoiement facile" de Macron ou encore de "tendance à embrasser ses visiteurs comme du bon pain, y compris Pierre Gattaz qui n’en demandait pas tant".

Concernant l'arrivée d'Emmanuel Macron au sein de son équipe, avant l'élection présidentielle de 2012, Hollande note : "Je remarque qu’il abandonne un salaire mirobolant chez Rothschild pour un traitement dix fois moindre auprès de moi, ce qui plaide en sa faveur. Mais peut-être ce sacrifice était-il aussi un investissement d’avenir."

François Hollande s'agace également de la capacité d'Emmanuel Macron à nier l'évidence, quand ce dernier lui annonce la création d'En Marche !. 

"Il ne veut pas concilier le PS. Il veut le remplacer"

"Il m’annonce qu’il va fonder sous sa bannière un mouvement destiné à animer le débat d’idées et à mobiliser nos soutiens. Ce n’est pas un nouveau parti, dit-il, c’est un réseau. Il ne concurrencera pas le PS." Puis, Hollande constate, amer : "Il ne veut pas concilier le PS. Il veut le remplacer. Avant de me rejoindre à l’Élysée, en 2012, il a été un spécialiste des fusions-acquisitions : l’opération qu’il prépare n’est pas un rapprochement. C’est une absorption."

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !