Face à l'absentéisme qui pour bon nombre de députés semble être devenu une habitude, le président de l'Assemblée entend faire preuve de fermeté autant en matière d'absence dans l'hémicycle que de code vestimentaire...

L'absentéisme au sein de l'Assemblée nationale est une donnée qui met en colère son président, François de Rugy. Et ce dernier semble plus décidé que jamais à lutter contre cette fâcheuse habitude qui nuit au bon déroulement des votes. Invité de BFM Politique ce dimanche, le président de l'Assemblée nationale a déploré que les sanctions financières déjà appliquées aux multi-récidivistes ne le soient pas encore pour "les votes solennels" où "les sanctions n'ont jamais été appliquées". "Je vais demander que cela soit rectifié", a-t-il assuré.

Ainsi, les députés qui brilleraient par leur absence risqueront de se voir infliger sur une session parlementaire "4.320 euros d'amende en cas d'absence à plus des deux tiers des votes solennels", a menacé François de Rugy.

Le président de l'Assemblée ne souhaite pas s'arrêter là, il veut également remettre de l'ordre dans les tenues vestimentaires des députés et leurs échanges souvent houleux. "Quand on est Président de l'Assemblée, on fait en sorte que les débats se passent bien, qu'il n'y ait pas trop de provocations", a-t-il souligné, avant d'ajouter au sujet du député de La France Insoumise qui était apparu au pupitre vêtu d'un maillot de foot : "Sur le code vestimentaire, nous pensions que chacun pouvait être responsable, s'autoréguler et monsieur Ruffin a décidé de mettre un maillot de foot, pour attirer l'attention sur lui, car nous n'avons parlé que de ça et plus du fond."

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !