Fermeture d'une école clandestine musulmane

Le ministre de l'Education a annoncé sur BFMTV la fermeture d'un établissement scolaire marseillais lié à l'islamisme fondamentaliste, "en l'occurence salafiste". 

Jean-Mlichel Blanquer a fait savoir ce mardi sur BFMTV qu'une école clandestine musulmane était en cours de fermeture à Marseille. Cet établissement scolaire lié au salafisme se trouve dans le 14e arrondissement de Marseille, a déclaré le ministre de l'Éducation.

"Comme souvent les écoles clandestines c'est un petit nombre", a-t-il souligné. Dans cet établissement clandestin se trouvait une vingtaine d'élèves âgés de 3 à 9 ans et les petites filles étaient obligatoirement voilées. 

"Ils étaient déclarés comme faisant l'objet d'une instruction à domicile, donc il y a eu un mensonge", a fait savoir Jean-Michel Blanquer qui a annoncé que ces enfants seront "rescolarisés". 

Selon BFMTV, les raisons pour invoquer la fermeture de l'établissement sont le non-respect des conditions d'hygiène élémentaires et des sorties de secours qui ne sont pas conformes aux normes. Dans cette école, l'ensemble du personnel était volontaire. 

"Nous ne voulons pas que des enfants se fassent endoctriner petits, de cette façon là", a insisté le ministre qui s'est félicité de l'arsenal juridique mis à la disposition de son ministère pour ordonner la fermeture d'une école "qui n'est pas dans les normes" et qui peut "poser un problème du point de vue de l'ordre public" ou "du respect des règles de base de l'Éducation nationale". 

Rubriques

Politique