Après l'ouverture d'une enquête sur les emplois d'assistantes parlementaires de ses filles, Michel Mercier a annoncé mardi renoncer à intégrer le Conseil constitutionnel.

Le sénateur du Rhône a fait part de sa décision mardi soir. Michel Mercier a annoncé qu'il ne siégerait pas au Conseil constitutionnel, malgré sa nomination. Il estime ne pas pour y "siéger avec la sérénité nécessaire". En ligne de mire, l'enquête ouverte sur les emplois d'assistantes parlementaires occupées par ses filles.

"Alors que ma nomination n'est pas définitive, et dans les conditions créées par l'ouverture de cette enquête, je considère aujourd'hui que je ne pourrai pas siéger avec la sérénité nécessaire au Conseil constitutionnel", a écrit l'ancien ministre dans un communiqué. "J'ai donc choisi de renoncer à cette nomination et de conserver mes mandats électifs".

Enquête en cours sur l'emploi de ses filles

Pourtant sa nomination avait été publiée jeudi dernier au Journal officiel. Il a été nommé par le président du Sénat, Gérard Larcher, pour remplacer Nicole Belloubet, la ministre de la Justice. Mais Michel Mercier est visé depuis le 2 août par une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier pour un éventuel "détournement de fonds publics". La justice s'était saisie après la publication d'un article par le Canard enchaîné, sur les contrats d'assistantes parlementaires de ses filles. Et notamment l'une d'entre elles.

L'enquête porte "sur le contrat de travail de l'une de mes filles, assistante auprès de moi à mi-temps d'août 2012 à avril 2014. Mes conseils ont déjà pris contact avec le Parquet national financier afin que je puisse apporter toutes les explications nécessaires", précise le sénateur.

Toujours selon le Canard enchaîné, paru ce mercredi, l'Élysée avait décidé de "retarder la prestation de serment" de Michel Mercier devant le président de la République "à la rentrée". Cette formalité est pourtant obligatoire avant de devenir véritablement membre du Conseil constitutionnel.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !