Un congrès qui avait suscité la controverse, dans l'opposition mais aussi chez les alliés d'Emmanuel Macron... Un mois plus tard, la facture est tombée.

292.824 euros. C'est la somme déboursée par l'État pour s'offrir, le 3 juillet dernier, un congrès au château de Versailles. Le montant, "partagé entre l'Assemblée nationale et le Sénat", a été communiqué mardi 8 août par le service presse de l'Assemblée nationale après rassemblement des factures.

Le total est donc bien compris entre 200.000 et 600.000 euros, qui avait été la fourchette annoncée au moment du Congrès. La somme se situe également en-deçà des montants évoqués par certains élus qui s'étaient attaqué au coût de cette journée un peu à l'aveuglette. C'était le cas, notamment, du Républicain Damien Abad, qui avait parlé de "pied de nez à 500.000 euros".

En revanche, le chiffre reste supérieur à celui du discours de François Hollande en novembre 2015. Au lendemain des attentats du 13 novembre, l'ancien président a en effet aligné 200.000 euros pour son hommage aux victimes, sans se demander si celles-ci auraient préféré voir cet argent injecté dans la lutte antiterroriste.

Le Congrès de Versailles organisé par Macron est en tout cas nettement moins coûteux que le premier Congrès ayant suivi la réforme constitutionnelle de 2008 initiée par Nicolas Sarkozy, qui a attribué au président le pouvoir d'opérer une telle convocation. Le discours de Sarkozy avait alors coûté entre 400.000 et 600.000 euros...

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !