Emmanuel Macron reconnaît la faute de la France

À Papeete, Emmanuel Macron reconnaît "la dette" de la France envers la Polynésie pour les essais nucléaires qui s'y sont déroulés de 1966 à 1996 "en particulier ceux entre 1966 et 1974, dont on ne peut absolument pas dire qu’ils étaient propres". Plus de 193 essais ont été réalisés pendant 30 ans. Il a ajouté que « les victimes de ces essais, dont certains souffrent de cancer, devraient être mieux indemnisées ». Ce sont les atolls de Mururoa et de Fangataufa qui ont été les plus touchés. Le dernier tir a eu lieu le 27 janvier 1996 sous la Présidence de Jacques Chirac.

Rubriques

Politique