Égypte : contrôle des gilets jaunes

En Égypte, alors que l'on se rapproche de l'anniversaire des grosses manifestations de 2011, le gouvernement a renforcé le contrôle sur la vente des gilets jaunes dans le pays, ceux-ci étant signe de mouvement social en France. 

"Ils ont peur de la contagion"

Il y a huit ans, d'importantes manifestations ont eu lieu en Égypte, une révolte ayant été poussée jusqu'au renversement du gouvernement alors en vigueur. À l'approche de l'anniversaire de ce mouvement, les autorités égyptiennes redoublent de vigilance : ces dernières craignent que les manifestations en France n'influencent le pays. Ainsi, pour limiter les écarts, les forces de l'ordre ont décidé de contrôler la vente de gilets jaunes, qui nécessite désormais une autorisation. "Ils ont peur de la contagion après les manifestations en France", explique un commerçant. 

"Vendre ces vestes devient plus dangereux que de vendre de la drogue !"

Plusieurs vendeurs ont confirmé que la vente de gilets jaunes était particulièrement restreinte : "pour vendre des gilets jaunes, il faut le feu vert du commissariat de police" déclare l'un d'eux, "Cachez-les vite! Vendre ces vestes devient plus dangereux que de vendre de la drogue", s'inquiète un autre. En effet, le mouvement des "gilets jaunes" en France lutte contre la politique fiscale et sociale du président, des manifestations qui ont pris une telle ampleur que cela inquiète les autorités égyptiennes, ces dernières craignant qu'il n'arrive la même chose dans le pays.

Rubriques

Politique