Edouard Philippe en sursis

Malgré une cote de popularité en hausse et une campagne média plutôt bien orchestrée (couverture de Paris Match), le premier ministre (réélu au Havre avec 58,8 %) des suffrages sait qu’il devra bientôt quitter Matignon. Et il trouve cela très injuste. C’est vrai qu’il n’a pas démérité mais voilà, le Président Macron pense à 2022. Il a besoin de réformer le pays en profondeur et pour se faire, il ne peut garder l’actuel premier ministre. Il lui faut un homme neuf ou plutôt une femme neuve. Le pays va traverser une crise économique grave avec son lot de manifestations, de violences et d’insécurité… Il doit donc déterminer « un nouveau chemin ». Il lui faut donc innover et remplacer une bonne ribambelle de ministres incompétents. On parle de Nathalie Kosciusko-Morizet… À suivre.

Rubriques

Politique