Donald Trump dictateur

Al Schmidt, l’un des trois commissaires de la ville de Philadelphie chargés d’organiser les élections et le seul républicain s’est dit consterné par les accusations « dérangées » de truquage des votes. Il a déclaré que son équipe avait reçu des menaces de mort à la suite des allégations de Donald Trump-faites sans preuves de fraude électorale et de falsification généralisée des sondages. Schmidt a déclaré qu’il »ne comprenait pas » pourquoi le dépouillement des bulletins émis le jour du scrutin ou avant était contesté. Et pourtant Trump appelle à des rassemblements de masse où il brandira les nécrologies des personnes décédées qu’il prétend avoir votées. Il a ajouté que son équipe juridique se prépare à un combat « d’homme à homme ». Affligeant.

 

Rubriques

Politique